Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
  

Crachats d'étoiles

Version  XML 
Recherche

Archive : tous les articles

Virgules



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Tournez manèges
*
^
Umjpj


Caracoler est un verbe que j'aime bien parce qu'on l'utilise dans des journaux économiques et dans les poèmes

Demain, on va au concert de Matthieu Boogaert, dont je n'ai su jamais écrire ni prononcer le nom. Comme une idiote, je me suis lavée les cheveux deux fois, jusqu'à avoir l'impression qu'ils étaient plus roux, pour pouvoir mieux danser si l'envie m'en prend. J'ai hâte.

-
Comme l'idée de repasser un bac scientifique me fatigue d'avance, j'ai décidé de migrer vers la fac de géographie à la fin de ma khâgne si, comme c'est probable, le Nénès me fait la nique (la géographie, seule matière à procurer rapidement du travail interessant et valorisant, et puis j'aurai mes équivalences alors j'entrerai en maîtrise). Ca conciliera un peu les deux, tout ce que j'ai fait et tout ce que je ne pourrai jamais faire. J'aime bien les compromis qui ressemblent à ce qu'on n'avait pas prévu.

Je mets dans la poubelle les grands Idéaux Lettrés que j'avais quand je croyais que la seule condition aux jours était de faire ce qu'on aimait par-dessus tout. Aujourd'hui j'ai bien vu que les lettres étaient une matière universitaire comme les autres, avec ses codes et ses lectures à faire pour ne pas dire des bêtises (dire des bêtises, la hantise des étudiants), et surtout son cycle interne (produire des étudiants qui viendront former d'autres étudiants, et tourner à cercle fermé). Je ne veux plus de beaux discours hypocrites sur le risque interprétatif et la liberté du lecteur (et encore, quand on fout pas ça sous l'antonomase), alors que tout leur travail consiste à vous montrer qu'il y a des Choses-A-Dire et des Bêtises-à-ne-pas-Dire. [Je ne veux pas dire qu'on peut lire n'importe comment, juste que l'université française est quand même une grosse bestiole qui fait correctement son petit rot après avoir mangé son texte (et qui, en plus, fournit beaucoup de diplômes pas de travail). Souvent ce petit rot est d'ailleurs très anti-conventionnel, ce n'est pas le problème, l'université française est très rebelle, par exemple elle adore parler de textes érotiques pour montrer qu'elle est libérée. Mais j'ai l'impression de chaque explication de texte est un mini-cours, sur un mouvement ou un auteur, il est ne faut surtout pas oublier de disséminer avec grâce ces bouts de cours dans le commentaire tout en palabrant sur la singularité irréductible du texte, qui n'est pas du tout irréductible puisqu'on en parle devant des dizaines d'auditeurs. En fait j'en veux aux lettres d'avoir prouvé qu'elles pouvaient être très bêtes même en portant sur des choses très bien.]

Quitte à m'embarrasser de cycles internes et de codifications plus culturelles qu'autre chose, je préfère autant étudier une matière qui parle de plongeons.

Plongeons plongeons
(Je n'avais pas remarqué que le nom au pluriel se transformait en ordre)
Ecrit par Kohva, le Lundi 13 Mars 2006, 22:21 dans la rubrique "".


Commentaires :

  WeepingWillow
WeepingWillow
13-03-06
à 23:26

Ah, toi aussi finalement... Hé! hé! hé!

  Kohva
Kohva
14-03-06
à 17:51

Re:

Alors c'est vraiment chronique?

  WeepingWillow
WeepingWillow
15-03-06
à 22:22

Re: Re:

Pas vraiment, c'est surtout lucide!