Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
  

Crachats d'étoiles

Version  XML 
Recherche

Archive : tous les articles

Virgules



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Tournez manèges
*
^
Umjpj


Le dernier triste

Devant l’exigence perpétuellement maintenue d’être saine, belle, normale, et de prétendre l’être suffisamment pour ne pas faire fuir le peu de gens que j’ai réussi à ramasser à mes côtés,

 

Devant cette exigence, je me plie à l’exercice d’être une fille fréquentable. Je n’ai pas dit bien mais fréquentable. Je garde, ravalée à l’intérieur, la monstrueuse masse biliaire qui me parasite les entrailles. J’ai un ventre extensible. Toujours prêt à se distendre pour accueillir de nouveaux non-dits. Le plus énervant, c'est l'hypocrisie du "Mais tu peux me parler, tu sais", alors qu'on sait que la parole aura un effet répulsif. S'il ne se manifeste pas immédiatement, il jouera dans la grande évaluation qui vous mettra en face d'un adversaire amical / amoureux plus "pétillant" que vous. C'est important, ça, la pétillance. Premier point de la liste :

     - je ne suis pas une fille pétillante

 

C’est que si je parle, je perds tous ceux que j’ai accumulés laborieusement. Et je ne peux pas me le permettre, je ne suis pas assez riche en relations humaines, je suis un petit épargnant moi madame.

 

On n’aime pas les rabajoises.

 

On n’aime pas moi.

 

 

Et pourtant, si j’avais à ouvrir la bouche, voilà ce que je dirais :

- je suis sale

- je suis grosse

- je ne suis pas la fille qu’on invite à des soirées

- je ne suis pas la fille dont on apprécie la compagnie

- je suis la fille par défaut

- je ne réalise jamais mes rêves

- je renonce souvent à mes rêves, disons, je les fais passer au rang de « pourquoi pas » de façon à ce qu’ils soient suffisamment vidés de désir pour pouvoir être écartés

- je ne suis pas désirable

- je suis seule

- je ne suis pas aimée PARCE QUE pas aimable

- je ne peux parler à personne de ce qui coince

- je suis un déchet parmi les déchets (et déchet tu reviendras, interprétation biblique personnelle)

- je n’ai pas envie de mourir pour la seule raison que j’ai peur de moisir (comme les pommes qu’on oublie dans le saladier)

 

Et par-dessous tout

- je dois faire semblant de ne pas être tout cela, pour ne pas trop dégoûter

 

 

Complaisances.

(art de pousser l’apparence de perfection jusqu’au vice)


- partout sauf ici -

 

Ecrit par Kohva, le Dimanche 26 Octobre 2008, 01:11 dans la rubrique "".


Commentaires :

  Anti-gorgone
28-10-08
à 21:21

Et ça te fait plaisir, comme un rabais pour que ça parte?

  Sophie
30-10-08
à 17:13

Le fait est que l'amitié fonctionne rarement comme un contrat Darty : les amis, ça se voit de temps en temps, au porte-à-porte, toujours il faudra s'adapter aux contingences, "se prêter aux autres, se donner à soi-même", comme dirait un vieil ami à moi, Montaigne. Quant aux soirées, tu ne perds rien, ce n'est pas très amusant si on n'est là que pour regarder.