Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
  

Crachats d'étoiles

Version  XML 
Recherche

Archive : tous les articles

Virgules



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Tournez manèges
*
^
Umjpj


Naissances de la révolte

Il fut un jour où tout ce qu'on avait pu me dire, à moi en tant que femme, où tout ce qu'on avait pu sous-entendre, les reniements ; les relégations ; les barrières invisibles dressées autour de la langue ; l'hésitation dans les postures des mains ; la conscience du double regard, permanente et affreusement lucide ; la conscience d'être un corps fait pour le plaisir des autres alors que le plaisir de soi se terre comme une masse inerte qu'on tapoterait du bout d'un bâton pour vérifier qu'elle est encore vivante ; les petits meurtres intimes laissés sur ma carcasse ; les condescendances ; les imprécations ; bref, il fut un jour où tout cela forma une espèce de boule comme celle qu'on roule dans la main pour faire la cuisine. Et j'étais cette boule que je pétrissais, que j'enrobais, dont j'amalgamais le sentiment de renégation, car pour Sisyphe il n'y a pas de meilleure arme que de devenir son rocher.

Un jour d'après, je pris conscience que ma colère était mon âme dont j'avais perdu l'emploi, et qui s'était manifestée sous cette forme de telle sorte que je ne la remarque pas. Je la cherchais au centre, tandis qu'elle s'était déposée tout autour. Dès lors je l'acceptai et je m'en parai.

Le jour encore d'après, cette décision fut mal comprise. On me dit de me délester de ma colère comme d'un vêtement d’apparat. J'entends d'ici dire les fous du roi que ma nouvelle conscience me va mal au teint. Pourtant, le fait d'avoir pu relire ma vie passée au prisme de l'injustice lui a donné cette foi qui avait tant manqué jusque dans la considération de ma vertu. Le jour qui finissait, je compris que le respect était l'autre nom de la colère qui était l'autre nom de soi.

Ecrit par Kohva, le Samedi 6 Décembre 2014, 02:13 dans la rubrique "".


Commentaires :

 
29-12-16
à 13:42

Révolte joliment décrite qui débouchera, je l'espère, sur une âme définitivement apaisée... Epsilon.